bibliographie

Photo du livre "Les esprits de la steppe" de Corine Sombrun (Éd. Albin Michel / 2012)
Photo du livre "Les esprits de la steppe" de Corine Sombrun (Éd. Albin Michel / 2012)

Les esprits de la steppe (Prix Terres d’Ailleurs 2013)
Avec les derniers chamanes de mongolie

Éd. Albin Michel / 2012

Corine Sombrun évoque ici la vie d’Enkhetuya, la chamane qui l’a formée durant plus de dix ans aux rituels des peuples de la steppe. A la fois document ethnologique et récit biographique, ce livre retrace  une histoire du chamanisme des années 1950 à 2010, avec les résultats du premier protocole de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences dont Corine Sombrun est à l’origine.

Appartenant au peuple des Tsataans du nord de la Mongolie, Enkhetuya est née en 1957 dans la taïga de la région d’Ulaan Uul où ses parents élevaient des rennes, tout en pratiquant leurs rituels en secret (la République populaire mongole, sur le modèle soviétique, interdisant toute pratique arriérée et contraire à l’homme nouveau). Une enfance dure, primitive, autarcique, où elle rêve d’être institutrice. Mais sa mère, d’une lignée de chamanes, découvre vite ses dons. Formée par un grand maître, Enkhetuya devient une chamane puissante aux cérémonies très demandées pour soigner toute maladie ou supprimer les sorts. Quand Corine Sombrun la rejoint, elle vit encore avec sa famille dans un monde protégé de la modernité, où le respect de la nature et des rituels est omniprésent, où la dure vie d’éleveur de rennes est tributaire du climat, des prédateurs et des quotas de production imposés par l’Etat. Les années 2000, l’afflux des touristes, la voiture, la télé et le téléphone vont bouleverser l’équilibre de leur écosystème. Et ce que 70 ans de communisme n’avaient pas réussi à éradiquer, 10 ans d’économie de marché l’accomplit, aucun Tsataan n’échappe plus au dieu argent et à l’ère du marché planétaire.

» Disponible chez votre libraire Amazon FNAC