biographie

Photo de Corine Sombrun

Corine Sombrun passe son enfance en Afrique à Ouagadougou (Burkina Faso). De retour en France elle se consacre à des études de Musicologie, piano et composition. En 1999 elle s’installe à Londres, où elle travaille comme compositrice et fait des reportages pour BBC World Service, dans le cadre d’un programme sur les religions.

L’un de ces reportages la conduit en 2001 en Mongolie, où  le chamane Balgir lui annonce qu’elle est chamane et qu’elle devra suivre un enseignement spécifique de plusieurs mois par an à la frontière de la Sibérie avec une chamane de l’ethnie des Tsaatans. En 2009, elle devient la première occidentale à accéder au statut de Udgan, terme mongol désignant les femmes ayant reçu « le don » puis la formation aux traditions chamaniques mongoles.

Grâce à son expérience dans la pratique de la transe et à sa capacité à l’induire par la seule volonté, elle collabore depuis 2006 avec des chercheurs dans le but de comprendre les mécanismes cérébraux liés aux états de transe. Ces études sont à l’origine du premier article de recherche sur la transe chamanique mongole étudiée par les neurosciences : Flor-Henry et al. 2017

En 2015 elle met au point avec E. Le Quéméner des outils sonores pour induire une transe. Ces « sound loops », testées dans le cadre d’un programme de recherche, ont permis à 85% des sujets volontaires de vivre un état de transe (contre 0,0001% avec le tambour mongol), montrant que la transe est  une fonction cognitive du cerveau humain plus qu’un « don » réservé aux seuls chamans. La dernière avancée a été le développement d’une technique pour induire la transe par la seule volonté. Dans le but de découvrir les mécanismes et les applications thérapeutiques de la pratique de cette transe « cognitive », de nouvelles recherches sont en cours au CHU de Liège sous la direction du Steven Laureys (GIGA Institute).

Parallèlement à ces recherches, Corine Sombrun donne des conférences et est l’auteur de nombreux livres, traduits en plusieurs langues, dont Mon initiation chez les chamanes (Albin Michel 2004) en cours d’adaptation au cinéma par Fabienne Berthaud (Haut et Court et 3X7 Productions) sous le titre Un Monde plus GrandLes esprits de la steppe (Albin Michel 2012), Sur les pas de Geronimo (Albin Michel 2008, Skyhorse publishing 2014), et Sauver la Planète, le message d’un chef indien d’Amazonie (Albin Michel 2015, First Paperback Edition 2018), où elle se fait la plume de Almir Narayamoga Surui.

(Corine Sombrun ne fait aucune formation ni consultation d’ordre chamanique)