Photo du livre "La Diagonale de la joie" de Corine Sombrun (Éd. Albin Michel, 2021)

La Diagonale de la joie

Éd. Albin Michel / 2021


« Les esprits t’enseigneront », lui avait dit la chamane Enkhetuya au temps de son initiation en Mongolie au début des années 2000. Au cours des deux décennies qui ont suivi l’expérience chamanique s’est muée hors de l’écosystème traditionnel tsaatan en un extraordinaire voyage au cœur de la transe et de son expérimentation scientifique.
Se prêtant à toutes les investigations de l’imagerie cérébrale, impliquant tous les domaines de la recherche en neurosciences mais aussi appliquant la transe à la création artistique et poursuivant ses contacts avec les sociétés traditionnelles qui perpétuent une vision holiste du monde, Corine Sombrun n’a de cesse d’élargir le champ perceptif de la connaissance.
« Ecrire, c’est aller dans ce périmètre où on n’est plus personne », écrivait Marguerite Duras. La transe et son induction par la seule volonté permet d’atteindre ce lieu du possible et de la joie qui peut reconfigurer toute vie. Le potentiel thérapeutique qui en découle est immense et les implications philosophiques dans la connaissance de soi et le rapport au vivant y sont des pistes aussi précieuses que stimulantes.

De « Journal d’une apprentie chamane » en 2002 aux « Esprits de la steppe » en 2012 , Corine Sombrun a publié tous ses ouvrages aux éditions Albin Michel. Elle a créé en 2019 le Trance Science Research Institute avec une équipe internationale de chercheurs. « Mon initiation chez les chamanes » (2004) a été adapté au cinéma sous le titre « Un monde plus grand ».


Disponible chez votre libraire Amazon FNAC Albin Michel